Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Une rencontre avec Yseult

23/11/19
Concert Jeunesse Publié le 09/12/2019

Samedi 23 Novembre 2019, à l'occasion de la soirée 100% féminine qui réunissait sur la scène de l'Antipode les chanteuses Sally, Yseult et Chilla, plusieurs habituée.e.s de l'accueil jeunes (Klea, Lorami, Melyssa et Djeffrey) ont rencontré Yseult un peu avant qu’elle n'enflamme le public.

La chanteuse en impose. Silhouette colossale et charisme rayonnant, elle débarque et prend sa place au milieu des adolescent.e.s sur le canapé de l'accueil jeunes. L’échange, au début timide, se métamorphose en confidences intimes au fur et à mesure que le temps défile.

Djeffrey raconte : « Yseult est gentille, drôle, à l'écoute et j’ai aimé sa franchise et sa façon de s'exprimer. Elle nous a parlé de sa famille et de sa vie d'artiste ».

Dans un premier temps, les jeunes questionnent Yseult à la manière d'une interview puis se retrouvent très vite absorbés dans un échange naturel, enrichissant et chaleureux.

Melyssa, AKA MellK3, en témoigne : « Cette rencontre a été magnifique, elle m'a été bénéfique et m'a motivé pour continuer mes projets personnels. Yseult est une fille sans filtre et entière, elle nous a mis à l'aise direct et sans être hautaine. »

Une heure et demi de partage où la chanteuse se livre sur son parcours d'artiste mais aussi de jeune femme.

Lorami, 16 ans, apprécie la discussion : « J'ai aimé le fait qu'elle soit indépendante et autonome. Et aussi, le fait qu'elle parle de ses relations familiales m'a permis de mieux comprendre les paroles de ses morceaux. »

Les jeunes en profitent pour se retrouver, s'identifier dans les propos d’Yseult.

Pour Klea, « c'est une rencontre inspirante, j'ai la même rage de réussir dans ma future vie professionnelle. J'ai aimé sa simplicité et son franc parler ».

L'interaction se transforme en caisse de résonnance et fait écho avec les parcours de chacun et chacune. « Au final, on a tous la même vie, peu importe qu'on soit connu ou pas. Les gens ont une image des artistes à la vie parfaite alors que ce n'est pas le cas » explique Lorami.

Yseult prend du plaisir à s'exprimer et à écouter et ça se ressent ! Un peu plus d'une heure avant de monter sur la scène de l'Antipode, elle ne veut plus quitter l’accueil jeune et souhaite prolonger la discussion avec les quatre jeunes.

Au final, tout le monde a pris plaisir à échanger, à se découvrir et à se trouver des points en commun.  Une rencontre intense et humaine où les frontières entre artistes et les jeunes du quartier se sont volatilisées l'espace d'un (bel) instant !

Abonnement
Agenda associatif
Infos pratiques