Aller au contenu principal

Une master class d'Atoem avec les étudiants du Pont Supérieur.

Action culturelle Musique Publié le 31/03/2021

Favoriser la transmission et les rencontres entre les musiciens est un des mantras de l'Antipode.

Ainsi, de nombreuses actions associant musiciens amateurs et musiciens professionnels sont menées en ce sens, les master class en direction des étudiants organisées chaque saison en sont le meilleur exemple.

C'est dans le cadre de notre partenariat avec le Pont Supérieur (Pôle d'enseignement supérieur de musique basé à Rennes) que les élèves en cursus musiques actuelles ont échangé avec les artistes du duo Atoem. Le thème de cette rencontre ? La spécialité du groupe, le synthétiseur modulaire !

 

 

La synthèse analogique modulaire expliquée par Atoem


Des fils, des câbles, des synthés bricolés. Il est 14h00, le duo Atoem est dans la salle de concert, devant l'installation complexe qui les accompagne habituellement en live sur scène, pour présenter ce qui compose l'ADN de la musique du groupe : la synthèse analogique modulaire.

La fosse s'est transformée en salle de classe, l'ambiance y est studieuse. Assis devant eux, vingt élèves du Pont Supérieur en cursus musiques actuelles , curieux de décrypter et d'échanger avec le groupe sur cette pratique qui peut paraître "mystérieuse", y compris pour de jeunes musiciens.

Le duo a découpé le sujet en quatre grandes parties : une démo en intro suivie de la théorie, la technique et la pratique. La pratique permets ainsi aux étudiants de s'essayer directement sur les machines du groupes et de concrétiser une approche musicale.

 

ATOEM, un duo éléctro d'expérimentateurs.

Composé de Gabriel Renault et Antoine Talon, le premier est guitariste autodidacte et le deuxième batteur percussionniste. Ensemble, ils s’exercent à distiller leurs influences communes entre techno, new-wave, psychédélisme à travers des productions cosmiques et  tapageuses pour le plus grand bonheur des passionnés de bidouillages. Ce tandem de machinistes explorateurs envolent les guitares et les nappes de synthés pour créer des atmosphères captivantes.

 


« Ce qui m’a le plus marqué c’est évidemment le son, on a beau entendre ce style de musique sur internet, sur nos enceintes, le fait de le vivre en live ça n’a quand même absolument rien à voir. Ça a été une grosse claque, et une super découverte. Le groupe était très sympathique, l’échange était très agréable et la session pratique était ludique ! »

Steve, élève au Pont Supérieur.


 

 

 

Les écoles de musique et l'Antipode, des collaborations pérennes, de multiples rencontres entre artistes.


Depuis de nombreuses années, l'Antipode accueille des étudiants de différents cursus musicaux dans le cadre des partenariats avec les écoles supérieures locales, entre autres Le Pont Supérieur, le CFMI de Rennes 2, le Conservatoire de Rennes. Ces collaborations permettent aux étudiant de travailler leurs projets dans les conditions d'une scène professionnelle, mais aussi, dans une logique de transmission qui occasionne la rencontre entre étudiants et artistes. 

 

« Le vaste éventail de profils artistiques et compétences qu'offrent les musicien·ne·s en résidence et en création à l'Antipode est une incroyable ressource :  nous y repérons des parcours atypiques, des pratiques originales et des techniques souvent inédites.

Quand les artistes sont partants, cela nous semble pertinent de partager ces expériences et ces savoirs-faire avec les étudiants. 
»

Jacques Sichler, chargé du développement artistique.

 

 

« Réaliser cette master class nous permet de présenter à de jeunes musiciens nos méthodes de création artistique ainsi que les rouages du métier. »

Antoine et Gabriel, d'Atoem


« C'est une manière pour nous de partager notre expérience dans ce domaine, notre passion pour la synthèse et la vulgarisation des techniques de production. » partage Gabriel à l'issu de la master class. « En présentant cette installation, nous pouvons montrer la richesse de ces instruments électroniques et les possibilités quasi infinies qu'ils offrent en termes de création. Enfin, pouvoir échanger avec d'autres passionnés de musique est toujours un plaisir. »

 

Antoine et Gabriel d'Atoem travaillent actuellement à la composition et la production de leur premier album. Pour ce faire, le duo multiplie les résidences de créations, les captations live pour ainsi partager ces travaux tout au long de l'année avant de dévoiler ce premier opus, dont voici un premier extrait en live impromptu. Hâte !

Abonnement
Infos pratiques