Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

En résidence avec Les Gordon

Du 08 au 11/10/2019
Musique Photographie Résidence Publié le 22/10/2019

Au delà des concerts, la scène de l'Antipode est très souvent réservée pour les artistes qui souhaitent travailler pendant plusieurs jours dans des conditions scéniques réelles. 
Cette saison dans le magazine, nous vous proposons de rencontrer les artistes pendant leurs heures de boulot, pour comprendre ce qu'il se passe vraiment derrière les portes fermées. Que font-ils vraiment en dehors des concerts ?  Est-ce qu'ils ont un bureau ? Travaillent-ils seulement la nuit ? Nous tenterons de vous répondre ici.

 

Du 08 au 11 octobre 2019, Marc Mifune aka Les Gordon et son équipe étaient installés dans la salle pour une semaine de résidence. Rencontre et interview avec l'artiste :

Bonjour Marc, merci de nous accorder ce temps, peux-tu te présenter ?

Marc : Bonjour, moi c'est Les Gordon, je suis artiste de musique pop/electro, je viens de Bretagne.
J'étais dans un premier temps en solo, mais j'ai décidé de m'entourer de musiciens pour le live. 
C'est la première fois que je joue avec mes musiciens pour ce projet, nous avons fait un tout premier concert à I'm From Rennes la semaine passée (21 septembre 2019) et nous nous retrouvons pour une semaine de résidence à l'Antipode.

Où en es-tu dans ta carrière Les Gordon ?

M : J'ai sorti un premier album l'année dernière qui s'appelle La. C'était mon premier album, mon premier long format (avec le label Arista Records - Sony Music).

J'avais déjà sorti plusieurs EP, notamment deux chez Kitsuné, Atlas et Abyss, et d'autres qui étaient sortis en auto-production. Cela fait donc un petit moment que Les Gordon est présent. 
En ce moment nous sommes en train de travailler sur un nouveau format avec le groupe, deux EP qui composent un album. Altura (Part.1) sortira demain (11 octobre 2019) accompagné d'une live session, et une deuxième vidéo paraîtra en novembre avec un titre inédit !

Vous êtes enfermés dans la salle pendant une petite semaine, peux-tu nous dire ce que vous y travaillez exactement ? 

M : Tout ce qu'on avait fait jusqu'à présent dans le garage d'Alex (le batteur), c'était plutôt de la répétition des morceaux, pour que le trio les connaissent.

Dans la salle cette semaine nous allons en profiter pour calibrer le son, travailler toutes les pistes que j'ai sur mon ordinateur, travailler les guitares, les voix qui sortent de mon ordi avec les pads (boitier de percussions électroniques), voir un peu comment sort l'ensemble. Quand j'étais en solo, nous avions déjà fait ce travail, mais il y a plein d'autres sources qui viennent s'ajouter avec les musiciens, notamment de la guitare, du pad et de la batterie.

La venue des deux nouveaux membres, Alex et Anthony, donne une musique hybride, entre de l'accoustique et de l'électro, mais cela reste fidèle à mon projet de base. Et puis ... je me sens moins seul [rires], c'est une toute autre énergie sur scène, les gars peuvent jouer toutes les parties acoustiques et je ne suis plus obligé de faire des choix et jouer une seule ligne. C'est cool de pouvoir entendre ces parties jouées en vrai. C'est comme un rêve, je suis content de pouvoir avoir mes musiciens sur scène, il y a plus de dynamisme en live.

Qu'est ce que l'Antipode apporte à un groupe comme Les Gordon ?

M : L'Antipode a toujours été un pilier, à l'époque j'avais mon groupe Leska (avec Douchka) nous avions déjà fait des résidences ici. Au fur et à mesure j'ai appris à connaître l'équipe, notamment Gaétan Naël (programmateur), et c'est devenu la maison, on connait tout le monde et vous nous connaissez bien, cette relation ne nous ne donne pas envie d'aller voir une autre structure, on se sent à l'aise. Pour nous c'est vraiment un plus, nous sommes à côté de chez nous, c'est un vrai confort pour le développement de ce projet.

Aussi nous sommes très heureux de pouvoir présenter un filage (concert privé en condition réelle) tout à l'heure en cercle de confiance, cette étape est très importante car c'est ce qui sera délivré au public, cela nous permet de montrer comment nous allons défendre le son pour les prochaines dates.

Merci, c'est dans le smartphone !

M : C'est cool, on est très content de pouvoir faire la résidence ici, merci à vous !

Abonnement
Agenda associatif
Infos pratiques