Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Court Circuit avec Tchewsky & Wood, jour 2.

Carnet de bord d'une mini-tournée

15 juin 2018

Une nouvelle édition du Court Circuit sur le bassin de Pipriac a vu le jour avec la complicité de Tchewsky & Wood, trio tout-terrain !

Marina, la chanteuse du groupe, nous livre son carnet de bord, mis en images par Gwendal Le Flem.

J2 (1/3) Collège Saint Joseph

Sous les tilleuls de la cours de récré, en retrait des marquages du terrain de foot, on a démonté les filets de volley pour s’installer. Il y a un air de fin d’année, un parfum de vacances à l’approche, dans cette cour de récré.

Pendant qu’on s’installe, les élèves arrivent déjà, on discute, on se pose des questions (ils sont aussi curieux de nos vies que nous sommes curieux des leurs : Ah Jeunesse ! Continent qui s’éloigne sans cesse !). On débute le concert entre la fin de la cantine et la première sonnerie : le public est bien chaud (faut dire qu’ils ont été bien préparés, la prof d’art plastique leur a déjà fait découvrir certains de nos morceaux en guise de teaser !).

Au dernier morceau, tout le monde est debout et les corps se lâchent. L’après-concert, c’est séance de dédicaces (avec un grand succès pour la guitare) et rassemblement autour de la console de Sacha, l’ingé-son, pour essayer de comprendre comment ça marche tout ça !

J2 (2/3) Tézéa - site de production de bois de La Pourchassais

Sans doute le plus beau décor, le plus bel écrin pour notre musique : il y a du wood partout si tu vois ce que je veux dire ! Sur fond de champs et de ciel immense, on dresse quelques palettes et quelques troncs, histoire de dessiner plus graphiquement notre petite scène qui s’improvise dans la grande cour du site.
Les employés installent et préparent un bar, disposent un salon de jardin entièrement réalisé par leurs mains : canapé, fauteuils, table basse, coussins… C’est chic et c’est confortable… Il n’y a plus qu’à envoyer du bois, et c’est parti pour trente minutes de concert.

J2 (3/3) L’Amante Verte

Une fois encore, c’est le lieu qui impose avant tout sa présence : un petit jardin d’Eden, celui dont rêve le lion de la chanson Lion in a Soviet Zoo. On s’installe face au soleil qui a commencé sa longue descente, nous laissant profiter d’une superbe lumière.
Philippe, le jardinier démiurge de la permaculture nous offre une visite passionnante du lieu. Après avoir goûté des petits pois sucrés, quatre sortes de basilic et sept ou huit variétés de menthe, j’ai l’haleine fraîche pour chanter.
Amazon accompagne le départ du soleil à coups de guitare à coups de
« The Sun is too high
The Sun is too hot
The Sun is too bright…
»

Abonnement
Agenda associatif
Infos pratiques